Noël

En cette fin de l’année 2018, comme tous les ans, une atmosphère de fête se fait ressentir à travers notre pays. La fête de Noël est une occasion pour beaucoup de familles de se retrouver réunies, et reste surtout une grande fête chrétienne célébrant la nativité de Jésus.

L’association Ti Salam Montroulez et l’ensemble de la communauté musulmane du Pays de Morlaix adressent aux Chrétiens des voeux de paix et leur souhaitent une fête de Noël empreinte de spiritualité.

Par cette fête les Chrétiens mettent en pratique des valeurs  partagées par les Musulmans et essentielles dans leur vie religieuse, en particulier :

* Renouer les liens de parenté : se retrouver en famille et avec les proches.
* Renforcer le lien avec Dieu à travers la prière et le rappel de ses miracles.
* Partager des cadeaux, car le cadeau est un symbole d’amour et de paix dans la tradition prophétique

Noël ne fait pas partie des fêtes religieuses des Musulmans, car la tradition prophétique a établi deux fêtes annuelles, l’une marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, et l’autre le sacrifice institué par le prophète Abraham. Jésus et Marie sont cependant reconnus et particulièrement honorés par les Musulmans.

Voici en traduction quelques versets du Coran qui expriment mieux que tout autre texte les croyances des Musulmans à l’égard de Jésus et de Marie :

Sourate “La Famille d’Imran” :

42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : “Ô Marie, certes Dieu t’a élue au-dessus des femmes des mondes.

45. (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : “Ô Marie, voilà que Dieu t’annonce une parole de Sa part : son nom sera le Messie,  Jésus fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés de Dieu .

46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien”.

47. – Elle dit : “Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu’aucun homme ne m’a touchée? ” – “C’est ainsi! ” dit-Il. Dieu crée ce qu’Il veut. Quand Il décide d’une chose, Il lui dit seulement : “Sois”; et elle est aussitôt.

48. “Et (Dieu) lui enseignera l’écriture, la sagesse , la Thora et l’Évangile,

49. et Il sera le messager aux enfants d’Israël, [et leur dira] : “En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d’un oiseau, puis je souffle dedans : et, par la permission de Dieu, cela devient un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission de Dieu. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants !

50. Et je confirme ce qu’il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j’ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Dieu, et obéissez-moi.

51. Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit.”

55. (Rappelle-toi) quand Dieu dit : “Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre et t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.

Sourate “Marie” :

16. Mentionne, dans le Livre, Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient.

17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit, qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait.

18. Elle dit : “Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point].

19. Il dit : “Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur”.

20. Elle dit : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et que je ne suis pas prostituée ? “

21. Il dit : “Ainsi sera-t-il ! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée”.

22. Elle devint donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.

23. Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : “Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! “

24. Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle , [lui disant : ] “Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

26. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] “Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain”.

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : “Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !

28. Soeur de Haroun, ton père n’était pas un homme de mal et ta mère n’était pas une prostituée”.

29. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : “Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? “

30. Mais [le bébé] dit : “Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète.

31. Où que je sois, Il m’a rendu béni ; et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et l’aumône,

32. et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux.

33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant”.

34. Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.